Carnet de route

Véloroute des Bleuets

Et voilà, en quatre jours tranquilles le tour du Lac Saint-Jean est bouclé !
Comme prévu, le train s'est bien arrêté à l'arrêt de Le Gardeur, c'est à dire au milieu du passage à niveau pendant un bon 5 minutes, le temps de charger mon bazard par la porte du fourgon à bagages à 1m60 de haut.

Arrivé comme prévu avec presque une heure et demi de retard le temps entre autres de laisser passer un train de marchandises, je me paie le luxe d'un motel à 60 pièces pour compenser la nuit précédente. J'en profite pour modifier l'itinéraire étant donné le temps qu'il me reste: je ne prendrai pas le bus pour rentrer mais le vélo, via le parc des Laurentides !
 
Pour le premier jour je vais au camping municipal d'Albanel, 95km plus loin. Les paysages sont bien différents de l'Ontario: les villages sont plus marqués, avec leur place et l'église comme on connait en France et il y a plus d'habitations communes.
A Normandin on me propose de manger de la tourtière, plat typique du coin. Ça ne se refuse pas ! Une équipe de télévision est sur les lieux car il y a un concours de la meilleure tourtière du Lac, je mange donc la première bouchée en me faisant interviewer !
 
Entre les villages il y a des champs cultivés, de l'élevage de bovins ou des exploitations forestières et scieries à l'échelle industrielle. Je croise d'ailleurs beaucoup de camions transportant des arbres déchiquetés vers une usine de fabrication de pâte à papier, on se croirait dans "les bucherons de l'extrême" qui passait sur la TNT !
Il y a donc très peu d'espaces non utilisés et quasiment aucun endroit où s'installer pour dormir.
 
Le deuxième jour je vais jusqu'à Sainte-Monique en faisant un petit crochet par Vauvert et son chemin de retour de 7km en gravier, fait en plus d'une heure... Excellente nuit dans un petit bâtiment à la sortie du village, avec eau et lumière !
Le lendemain matin j'ai mal au genou gauche, c'est pas bon. Petite journée en ne forçant pas trop jusqu'à Alma où je vais me reposer au premier camping, je n'en ai pas vraiment profité à part dans le parc de la Pointe-Taillon qui est super beau mais infesté de moustiques. A ce qu'il parait on est dans la plus mauvaise période...
Je quitterai la véloroute à Saint-Gédéon après un passage sympa en pleine forêt, mais avec pas mal de montées raides qui se font en forçant principalement sur la jambe droite, donc pas bien vite. Puis direction plein Est sur une 2x2 voies direction Jonquières, sans aucun problème car il y a une bande d'arrêt d'urgence très large.
 
Presque arrivé à Jonquières, une personne me dit bonjour de sa maison. Je fais demi-tour, on discute 5 minutes et me voilà invité à manger et ma tante est posée dans son jardin. Demain je ferai peu de kilomètres et visiterai Chicoutimi, puis me rendrai dans un camping (ou pas) près de la route 175 qui me mènera à Québec en 3 jours... enfin si je ne me fais pas attraper par un Ours !!